Critères pour bien choisir son sèche-cheveux

Sommaire

Le marché actuel propose une très large gamme de sèche-cheveux, allant des modèles les plus compacts aux appareils de qualité professionnelle.

Afin de vous assurer de faire le bon choix il vous faudra tenir compte des différentes caractéristiques techniques, des nouvelles technologies ainsi que la nature de vos cheveux. Faisons le point.

Sèche-cheveux : choisir en fonction de ses besoins

Acheter le bon sèche-cheveux, c'est avant tout se tourner vers un modèle qui correspondra parfaitement à l'utilisation que vous souhaitez en faire. Il convient d'abord de se pencher sur sa praticité et son ergonomie, essentielle dans le cadre d'un usage quotidien. Ainsi :

  • Un modèle trop lourd peut fatiguer la main si l'on réalise des brushings régulièrement, surtout sur cheveux longs.
  • Le sèche cheveux doit être équipé d'un interrupteur, qui constitue une sécurité nécessaire en milieu humide.
  • Pour une utilisation quotidienne et rapide, mieux vaut privilégier un modèle compact.
  • Si vous voyagez régulièrement :
    • nombre de marques proposent désormais des sèche-cheveux « mini » ou « pocket » ;
    • ils se glissent facilement dans les sacs ou bagages à main.
  • Dans le cadre d'un lissage quotidien, il convient de se tourner vers un matériel de qualité professionnelle :
    • il assurera brillance et volume sans pour autant abîmer les cheveux ;
    • la céramique ou la tourmaline sont particulièrement recommandées pour ce type d'usage ;
    • les deux extrémités de la tournaline accumulent des charges opposées, luttant ainsi contre l'électricité statique ;
    • la céramique, quant à elle, retient la chaleur et la diffuse d'une manière parfaitement homogène, écartant tout risque de surchauffe.

Choix de sèche-cheveux : caractéristiques techniques à prendre en compte

Température du sèche-cheveux

La plupart des sèche-cheveux offrent trois niveaux de température :

  • chaud, idéal pour un séchage rapide ;
  • tiède, recommandé pour un usage quotidien afin de ne pas abîmer les cheveux ;
  • froid, une température qui permet de fixer la forme des cheveux à la fin du séchage en rabattant leurs écailles.

Sèche-cheveux : prendre en compte sa puissance

Il existe des sèche-cheveux de puissances variées, allant de 1300 à 2200 watts :

  • Pour un séchage rapide, on recommandera l'achat d'un appareil disposant au minimum d'une puissance de 1700 watts.
  • Idéalement, un sèche-cheveux professionnel doit disposer d'au moins deux vitesses de flux d'air :
    • une vitesse turbo afin de donner du volume ;
    • un souffle moyen, idéal pour un brushing mèche après mèche.

Technologie ionique (fonction antistatique)

Les modèles équipés de cette fonction émettent des ions négatifs, qui ont pour effet de réduire l’électricité statique :

  • Les ions négatifs sont dispersés sur les cheveux.
  • Attirés par l'électricité statique, ils la neutralisent.

Elle n'a pas d'incidence direct sur le séchage, mais est plébiscitée pour apporter plus de brillance aux cheveux et faciliter le démêlage.

Sèche-cheveux et accessoires

Lors de l'achat d'un sèche-cheveux, il faut également prendre en compte les accessoires livrés avec l'appareil. Ces derniers doivent être adaptés à votre type de cheveux. La plupart sont vendus avec :

  • un concentrateur :
    • il prend la forme d'un embout, amovible, destiné à fixer la chaleur sur un point précis ;
    • il rend ainsi les brushings plus faciles à réaliser ;
  • un diffuseur :
    • il effectue des mouvements rotatifs avec ses embouts ;
    • il permet ainsi d'ajouter du volume ;
  • pour sécher les boucles, un embout amovible doté de picots peut être ajouté. Il a pour but de décoller parfaitement les racines des cheveux, augmentant le volume ;
  • enfin, certains modèles sont livrés avec un lisseur.

Conseils complémentaires

Enfin, et pour compléter vos recherches, il convient de vérifier quelques éléments qui ont leur importance avant de prendre votre décision comme :

  • le poids de l'appareil ;
  • son volume (est-il encombrant ou non ?) ;
  • la longueur du cordon ;
  • la présence, ou non, d’un manche antidérapant ;
  • l'emplacement des boutons de réglage.

Nos autres contenus relatifs à ce sujet :

Ces pros peuvent vous aider